LES ARTICLES

LES POMPES
À BOUE

Dans les pompes à boue brevettées de Tüfekçioğlu, la spirale et le ventilateur
sont couverts avec du caoutchouc naturel ou du polyuréthane résistant contre
les corrosions, généralement rapide.

Examiner le produit

LES ARTICLES

LES CELLULES
DE FLOTTATION

Tüfekçioğlu a pour la première fois en Turquie réalisé la conception d’une
nouvelle cellule de flotation avec la coopération de l’Université-Tübitak
et a obtenu le brevet à cette machine.

Examiner le produit

À PROPOS DE NOUS

UNE EXPERIENCE DE
66
ANNEES

Tüfekçioğlu Kauçuk ve Makina Sanayi

Depuis 1954

Une aventure industrielle transformée en construction des installations de flotation délivrance clés en main et à la production des machines d’enrichissement en minerai original avec le temps en commençant avec la production des pièces de rechange en caoutchouc pour les machines d’enrichissement en minerai…

Fondé en 1954 par Abdülkadir TÜFEKÇİOĞLU, Tüfekçioğlu Industrie Mécanique et Caoutchouc rend service aux secteurs de minerai, de verre-séramique et d’agrégat avec les revêtements en doublure caoutchouc des moulins utilisés pour le broyage, les machines d’enrichissement en minerai et leurs pièces de rechange.

LES ARTICLES POPULAIRES

EXAMINER TOUS LES ARTICLES

LES PRODUITS

Les cellules de flottation

LES PRODUITS

Les pompes à boue

LES PRODUITS

Les hydrocyclones

LES PRODUITS

Les réservoirs de conditionnement

LES PRODUITS

Les réservoirs d’ouverture d’argile

LES PRODUITS

Les vannes

LES PRODUITS

Les broyeurs

LES PRODUITS

Les autres productions

PROJETS ACTUELS
Tümü MINERAI VERRE-CERAMIQUE Agrégat

Kazakhistan

MINERAI

Gumustas, Gumushane

MINERAI

Gumustas, Nigde

MINERAI

Iranien, Nakhlak

MINERAI

Samsun, Eti Bakır

MINERAI
DANS LE SECTEUR
Une réserve de plus
d’un demi-siècle.

Dans ces secteurs, en prenant sa place en tant qu’alternative puissance face aux entreprises étrangères, Tüfekçioğlu a fait ses preuves avec sa mission d’être toujours aux côtés des utilisateurs travaillant sous des conditions difficiles et de voir leur exploitation comme sa propre exploitation.



VOIR NOTRE RECIT